Les magnétiseurs arrivent dans les hôpitaux 

magnétiseuse à montauban

Les magnétiseurs 

On les appelle rebouteux, magnétiseurs ou coupeurs de feu. Certains posent leurs mains, d’autres récitent des prières qui soulagent les patients. Entre ces thérapeutes aux pratiques mystérieuses et les médecins, le dialogue s’est enfin instauré.

Faire appel à un coupeur de feu

Tout le monde peut un jour avoir besoin de ses services. Imaginez, vous vous êtes brûlé, instinctivement vous vous rendez aux urgences. La douleur est intense malgré les antalgiques. Vous en arrivez à supplier le personnel médical de venir à votre aide et là… réaction imprévue : On vous demande si cela vous dirait d’appeler un coupeur de feu. « Un quoi, pardon ? » Non non vous n’avez pas rêvé ! Quand on souffre on hésite pas longtemps et vous empoingez votre téléphone pour appeler une des personnes figurant sur la liste qu’une infirmière vous a donné quelques minutes plus tôt. A l’autre bout du fil, une voix vous demande alors votre nom et prénom. Vingt minutes plus tard, la douleur a disparu.

Cette situation est devenue presque banale dans certains services hospitaliers comme à Saint-Brieuc, Rodez, Marseille… mais reste encore tabou. En général, les coupeurs ou barreurs de feu sont contactés pour soulager une douleur, (exemple: Dans les services des grands brûlés),pour accélérer une cicatrisation, mais aussi dans les services de cancérologie après les séances de radiothérapie pour enlever la sensation de brûlure.

Leur expertise prise en compte par certains médecins

Le professeur Gérard Ostermann, Ancien chef de clinique en cardiologie puis en médecine interne, devenu psychiatre, enseignant en psychothérapie à la faculté de Bordeaux, a depuis longtemps noté les facultés hors normes de certains magnétiseurs. : « La première s’appelait Claudine. On la consultait discrètement à l’Institut de cancérologie de Reims, soit pour aider à déceler la source d’un mal qu’on ne parvenait pas à élucider, soit pour confirmer une hypothèse peu sûre. La pertinence de son ressenti était stupéfiante. »

La capacité de ces personnes à soulager toutes sortes de maux de façon “énergétique” est indéniable et a toujours fasciné le médecin.

« Globalement, ce qu’ils font bouleverse notre vision de la maladie, du corps, de la médecine, du réel… Tout est à revoir ! »
Rares sont les médecins qui acceptent de parler de leur collaboration avec les coupeurs de feu. Le docteur Alain Marre, chef du service de radio-oncologie du centre hospitalier de Rodez (Aveyron) : « 
Voilà plus de trente ans que j’oriente mes patients vers des guérisseurs pour soulager les douleurs, sans a priori : j’ai juste constaté que cela améliorait leur état. Dois-je refuser sous prétexte qu’on ignore comment ça marche ? »

Patrice van Eersel, Marie Borrel retrouvrez l’article dans son intégralité dans le Hors-Série Santé de CLES www.cles.com

Source : Energie Santé

Laisser un commentaire